Pour quelles pathologies ?

Voici quelques exemples qui relèvent d'un travail en Psychanalyse Humaniste Initiatique

Problématiques de la conduite alimentaire (anorexie, boulimie)

Problématiques relationnelles (parent-enfant, couple, fratrie, problèmes familiaux, etc...)

Problématiques de la séparation et de l'attachement (baby-blues, angoisse, deuil pathologique...)

Problématiques d'addiction (alcool, substances toxiques, cigarette, médicaments, jeux, etc.)
problématiques liées à l'argent

Problématiques liées à  l'anxiété (manque de confiance en soi, phobies, paniques...)     

problématiques de l'enfance et des apprentissages (lecture, écriture, calcul, etc.)
Problématiques du comportement (attention, hyperactivité, opposition, etc.)

Problématiques psychosomatiques (dont composante allergique)
Problématiques sexuelles (baisse de libido, anorgasmie,  vaginisme,  éjaculation prématurée, etc.)
Problématiques du sommeil (insomnie,  cauchemars, etc.)
Problématiques du contrôle des impulsions (kleptomanie, stress, TOC, burn-out, passage à l'acte)
Problématiques psychotraumatiques (accident, agression, harcèlement moral ou sexuel)

  et aussi... quand des situations de la vie compliquées semblent se répéter comme une fatalité contraire : ils révèlent en effet des blocages psychiques qui attirent à soi la complémentarité du symptôme.
Concernant l'enfant ou l'adulte, le traitement de l'échec (affectif, scolaire, universitaire ou professionnel) est très efficace avec cette méthode de psychanalyse  et permet de se remettre en situation de réussite.